dimanche, 17 septembre 2017 00:00

Pourquoi ce titre "C’est le bazar et c’est tant mieux ?"

Parce que la vie d’entreprise d’une manière générale, quelle que soit sa taille, son statut et son secteur d’activité, est de plus en plus soumise à des coups de vent, des tempêtes et autres turbulences, parfois marquées, qui affectent ses dimensions économique, concurrentielle, organisationnelle, hiérarchique, sociale, humaine et relationnelle.

 

Pour faire face à ces agitations, l’entreprise comme ses acteurs à besoin de s’adapter au mouvement, d’évoluer, d’innover, de motiver, de s’engager dans de nouvelles manières de faire et d’être. Dans cette perspective collective il est important que chacun puisse s’inscrire dans une dynamique de changement, déployer du nouveau, de la créativité, et développer dans son environnement une intelligence collective basée sur l’entraide et la coopération.

Ce livre comprend 15 histoires vraies racontées par les auteurs qui témoignent de situations de la vie ordinaire de l’entreprise, dans lesquelles vous vous retrouverez vraisemblablement.

Une co-production de la S2CG (Société des Coachs et Consultants Gestaltistes) réalisée par 15 auteurs qui s’appuient sur la Gestalt pour mener leurs interventions auprès des entreprises : Christel Bisiau, Isabelle Capart, Armelle Chotard-Fresnais, Bertrand Demeerseman, Xavier Favaro, Yolande du Fayet de la Tour, Christine Laurent Sagiadinos, Françoise Le Dissez, Benoît Legris, Axèle Lofficial, Jean-Luc Martineau, Thierry Merle, André Mondeguer, Lola Montero Cué, Annie Simond. Préface de Patrick Bourdet (ex PDG d’Areva Med, société alliant biotechnologies et nucléaire pour développer de nouvelles thérapies dans la lutte contre le cancer).

Préface de Patrick Bourdet (ex PDG d’Areva Med, société alliant biotechnologies et nucléaire pour développer de nouvelles thérapies dans la lutte contre le cancer).

Un ouvrage certes destiné aux managers, DRHs, coachs, consultants, formateurs et autres professionnels intervenant dans l’entreprise, mais aussi à tout acteur d’une organisation, désireux de découvrir les spécificités d’interventions menées avec une démarche gestaltiste, de plus en plus développée hors champ de la thérapie.

Un livre qui s’explore pas à pas, à son rythme, dans l’ordre ou le désordre, selon les sujets qui nous intéressent.

 

Vous êtes bousculé dans votre environnement de travail ? Ok. C’est peut-être là une opportunité de changement qui se présente.

Vous êtes interpellé par le titre de cet ouvrage collectif ? Tant mieux ! Découvrez-le et partagez avec leurs auteurs vos retours de lecture (la liste des auteurs et leurs coordonnées sont précisées au début de l'ouvrage). Dites-nous ce que vous en pensez.

Pour commander, pensez d’abord local : auprès de votre libraire de quartier qui peut vous le commander rapidement !

Sinon, vous pouvez aussi envisager de le faire sur internet (http://bit.ly/cestlebazar).

André MONDEGUER

Notes de l’éditeur (4ème de couverture) :

"Franchement, cette boîte, en ce moment c’est le bazar !"

"Oui… mais moi j’adore ça !" dit Jean avec un grand sourire. Jean n’est pas fou. Jean a lu ce livre.

Plongez dans les histoires vraies d’hommes et de femmes face au bazar absolu.

Entourés de chaos, confrontés aux conflits et pleins d’interrogations, ils vont découvrir sous vos yeux des solutions inédites, adaptées à des temps troubles et incertains. Ils vont apprendre à maîtriser les recettes de la créativité explosive, de l’intelligence de groupe et du renouveau, qui mènent à la réussite collective et personnelle.

Tout change autour de vous ?

Illustrées en cas pratiques, ces histoires donnent des clefs pour faire face aux défis actuels des entreprises, souvent chahutées par un monde en pleine mutation. Vous y découvrirez des démarches concrètes, inspirées par la Gestalt, une approche humaniste et innovante qui fait son entrée dans les organisations.

La Gestalt aborde l’homme dans son environnement mouvant elle permet ainsi non seulement de réduire fortement le stress lié aux changements, mais elle aide aussi à tirer son épingle du jeu, à réussir et même à prospérer, en pleine tempête.

 

Recommandé à toutes les personnes qui cherchent à avoir le pied marin en entreprise ! "L'entreprise telle que vous la vivez tous les jours...en mieux !"

samedi, 22 juillet 2017 00:00

Vous avez envie de faire travailler ensemble plusieurs dizaines voire centaines de personnes ?

Vous souhaitez que ces personnes puissent participer pleinement selon leur propre motivation ?

Il est important pour les organisateurs que ça se passe dans un cadre détendu et convivial ?

Vous souhaitez que ce regroupement soit initiateur d’actions concrètes à mettre en œuvre ?...

 

Le Forum Ouvert est une modalité de travail qui peut répondre à l’ensemble de vos attentes.

 

Un peu d’histoire . Le concept du Forum Ouvert – ou Open Space Technology - est une idée de Harrison Owen, consultant et praticien-chercheur en organisation qui, dans les années 80, a imaginé une nouvelle manière de travailler en groupe et qui permet de créer les conditions qui suscitent la communication ouverte, l’activation de l’intelligence collective, l’émergence d’idées créatives, la coopération et la motivation à s’engager (comme l’exprime Diane Gibeault, p.13 dans le Livre Blanc sur le Forum Ouvert, Koehler Christine, édition 2012 Le Livre Blanc du Forum Ouvert).

 

Un Forum Ouvert, qu’est-ce que c’est et comment ça marche ?

C’est une technique d’animation qui permet de travailler en groupe sur un thème proposé en suscitant la créativité et la liberté d’expression de ses participants. Les développements thématiques sont proposés et réalisés par les participants eux-mêmes à partir de leurs souhaits et leurs besoins.

C’est aussi une organisation structurée et encadrée, à la fois dans le temps et dans l’espace qui facilite les échanges et la synthèse des productions obtenues.

Des espaces de travail sont définis, où vont se dérouler les échanges :

-          Le Grand Cercle : c’est l’espace central où se déroule les échanges en plénière ;

-          La Place du Marché : y sont regroupés de manière très visuelle les idées et les sujets proposés par les participants ;

-          Les Espaces Ateliers : c’est là où se déroulent les échanges et les productions d’idées sur les sujets choisis ;

-          Le Point Presse : permet de rédiger et d’imprimer les synthèses d’ateliers en temps réel ;

-          Le Coin Détente : c’est un espace détente ouvert en permanence pour se désaltérer et continuer à se nourrir d’échanges libres et informels.

 Les espaces d'un Forum Ouvert

L’esprit du Forum Ouvert consiste à permettre à chaque participant de contribuer librement aux échanges qui se déroulent autour du thème défini.

Chaque participant est invité à se positionner selon sa propre motivation et l’intérêt qu’il trouve à contribuer aux débats vis-à-vis d’un sujet proposé, d’un groupe constitué ou d’un espace au sein du Forum Ouvert.

Des principes de travail simples qui facilitent l’implication individuelle et les échanges :

1.    "La loi des 2 pieds" :

Appelée aussi la loi de la mobilité. Si au cours de la journée, les participants estiment qu’ils n’apprennent rien là où ils sont ou qu’ils n’apportent rien aux échanges, ils sont libres de faire usage de leurs pieds pour se rendre dans un endroit plus productif ou plus intéressant à leurs yeux.

2.    "Les personnes qui sont là sont les bonnes personnes" :

Aucun participant ne doit se sentir inutile, chacun a des choses à apporter aux échanges. Si la personne est là, c’est qu’elle a sans doute quelque chose d’utile à prendre et à donner.

3.    "Ça commence quand ça commence" :

Les groupes d’ateliers fonctionnement de manière autonome. Ce sont les participants eux-mêmes qui décident de commencer les débats lorsqu’ils le souhaitent.

4.    "Quand c’est fin, c’est fini" :

Le déroulement de la journée se passe dans un cadre organisé, avec des horaires définis. Les groupes s’arrêtent quand c’est l’heure. Mais la démarche et les échanges peuvent poursuivre sous d’autres formes et dans d’autres lieux.

5.    "Ce qui arrive est ce qui doit arriver" :

La qualité des échanges et les résultats obtenus dépendent des investissements des participants. Ce sont eux qui donnent l’orientation des débats.

6.    "Si vous êtes ni en train d’apprendre, ni en train de contribuer, passez à autre chose" :

Les participants sont invités à changer de lieu et de centre d’intérêts selon leur motivation du moment et leur énergie.

  

                     Les 6 lois du Forum Ouvert

  

Le Forum Ouvert est une démarche collaboratrice d’autant plus pertinente qu’elle est adaptée à tous les collaborateurs, quelles que soient leurs fonctions et niveaux de hiérarchie. Elle permet de partager ses connaissances et d’en acquérir de nouvelles. Et surtout, elle (re)donne à ses participants le goût du travailler ensemble et le sentiment d’avoir vraiment contribué à quelque chose d’utile pour les autres et pour soi.

  

Forum Ouvert en Pays de Lorient :

Le 30 juin 2017 se sont réunis près de 150 agents de la fonction publique territoriale à l’initiative des 6 équipes de direction du Réseau des Etablissements  d’Enseignement Artistique de l’Agglomération de Lorient (RE2A2L), comprenant 130 enseignants d’enseignement artistique, 20 agents administratifs et techniques(1).

Leurs objectifs : Impulser une dynamique de réseau des enseignements artistiques et culturels à l’échelle de l’agglomération lorientaise par le biais d’une rencontre entre professionnels.

La technique du Forum Ouvert a été choisie pour animer cette journée de travail.

Le thème proposé aux enseignants : Devons-nous répondre aux nouvelles attentes ? Quelle(s)  posture(s)  professionnelle(s) adopter pour faire face au changement de la société, des publics et des territoires ? 

 

Forum Ouvert du 30 juin 2017

Cette journée a permis de faire émerger 10 projets spécifiques proposés par les participants eux-mêmes, associant des partages d’expériences, des problématiques à résoudre, des outils et méthodes de travail à échanger.

 

Paroles de participants :

Ce que nous avons le plus apprécié ? "La liberté de choisir où l’on souhaite aller", "Ne rien imposer dans les sujets et dans les groupes favorise une meilleure participation". "Ça a permis d’échanger et de partager collectivement des problèmes et des enjeux pédagogiques". "La journée a permis de rencontrer de nouveaux collègues-enseignants sur d’autres disciplines", "D’échanger sur le fonctionnement et l’organisation des activités, des projets de structures différentes", "L’organisation, le repas, le coin détente !", "Avoir le temps d’échanger, de partager des expériences, des projets futurs"....

 

(1) Projet coordonné et soutenu par le Conseil Départemental du Morbihan et la  Délégation Bretagne du Centre National de la Fonction Publique Territoriale (CNFPT), avec la collaboration de la Maison de l’agglomération de Lorient. Journée animée par André Mondeguer, responsable du cabinet CO-VALENCE.

 

ð  Télécharger l'article en PDF

 

mercredi, 10 mai 2017 00:00

 Une crainte d’agir ?

La peur de faire une erreur dans l’action ?

Une confiance en soi temporairement fragilisée ?...

 

Vite ! La (re)lecture du très beau texte "Ma déclaration d’estime de moi", de Virginia Satir s’impose :

 

 

 

Ma déclaration d’estime de moi

Je suis moi.

Dans le monde entier, il n’y a personne exactement comme moi. Certains possèdent des éléments semblables aux miens, mais personne ne les rassemble exactement de la même manière que moi. Par conséquent tout ce qui vient de moi est authentiquement mien parce que moi seul en ai fait le choix.

Je reconnais comme mienne ma personne entre : mon corps, y compris tout ce quil fait ; mon esprit, y compris toutes ses pensées et toutes ses idées ; mes yeux, y compris les images de tout ce qu’ils aperçoivent ; mes sentiments, peu importe leur nature – colère, joie, frustration, amour, déception, excitation ; ma bouche et tous les mots qui en sortent, polis, aimables ou grossiers, bienséants ou malséants ; ma voix, douce ou criarde ; et toutes mes actions, qu’elles concernent les autres ou moi-même.

Je reconnais comme miens mes fantasmes, mes rêves, mes espoirs, mes craintes.

Je reconnais comme miens mes triomphes et mes réussites, tous mes échecs et erreurs.

Parce que je reconnais comme mien tout ce qui est a moi, je peux lier connaissance avec moi-même de façon intime. En agissant ainsi, je peux m’aimer et être en bonne relation avec chaque partie de moi-même. Je peux alors rendre possible que tout moi-même travaille au meilleur de mes intérêts.

Je sais qu'il y a des aspects de moi qui m’intriguent et d’autres que j’ignore. Mais aussi longtemps que j’entretiens envers moi-même des sentiments amicaux et affectueux, je peux chercher avec courage et espoir des solutions à mes problèmes et des façons d'en apprendre plus long sur moi.

Peu importe de quoi j’ai l'air, ce que je dis et fais, ce que je pense et ressens à un moment donné; c’est moi, c’est authentique et ça représente j’en suis à ce moment précis.

Quand je revois plus tard de quoi j’avais l'air, ce que je disais et faisais, pensais et ressentais, il peut arriver que certaines parties de moi-même m’apparaissent incongrues. Je peux écarter ce qui ne convient pas, garder ce qui s’est révélé adéquat et inventer quelque chose de nouveau pour remplacer ce que j’ai écarté.

Je peux voir, entendre, sentir, parler et agir. J’ai des instruments me permettant de survivre, d’être proche des autres, d'être productif, de donner un sens et un ordre au monde des personnes et des choses situées à l'extérieur de moi.

Je me reconnais comme mien et par conséquent je peux me construire moi-même.

 

Je suis moi et je suis OK.

 

 Virginia Satir était thérapeute familiale américaine et a été à l’origine de la création du MRI (Mental Research Institute, Californie) plus connu sous le nom d’Ecole de Palo Alto (1916-1988).